Le de tout ce qui peut arriver. En

Le théâtre a connu son essor grâce à la colonisation qui a joué un rôle
primordial  dans son éventail.

       C’est à la colonisation
que remonte le mérite  dans l’assortiment
du théâtre  et des distinctes constitues
culturelles par  les villes confisqués. Le
théâtre  est un procédé introduit, que le
monde  s arabe  et africain 
a, par le médiateur de leurs élites, tard  opté. Il est parvenu de l’externe particulièrement
de France.

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

        L’événement
d’assimilation a permis à toutes les régions confisquées d’élire la  reproduction théâtrale occidentale. Les
premières pièces n’usèrent que modérément d’éléments aux formes classiques, du
moins au degré de la présentation  dramatique. Le large public non initié  s’en trouvera exclu.

        
Sous le règne de Mohammed Ali Pacha, des vocations  furent accélérées en France et en Italie en abord
de traduire des écrits et de se demander sur  les évidences de ces contrées, et sur le savoir
français.

         Rifâ’a Tahtâwi  fut le principal écrivain  à mener  une tâche en France où il résida plus de quatre
ans, il rédigea  un roman  intitulé «  Du raffinement de l’or au résumé de Paris », où il invoquait son aperçue du théâtre 8 : « Connaisse
que  ces peuples, après les travaux
indispensables de la vie quotidienne, ne s’occupent pas des choses divines ou
des œuvres de piété ; mais ils circulent leur durée dans les objets de cette
société, dans les divertissements et les plaisirs, et ils varient ceux-ci en
cent manières avec une ingéniosité extraordinaire. Parmi leurs secteurs de bonheur,
il en est un qu’ils désignent le théâtre. On y réfléchit l’imitation de tout ce
qui peut arriver. En évidence, ce plaisir est sérieux sous apparence de
plaisanterie, puisque les spectateurs en puisent des leçons. Ils y perçoivent
figurer les faits bons et les faits mauvais, ils y distinguent encenser les
premiers et prohiber les seconds. C’est pour cela les français articulent que
le théâtre sanctionne et dresse les mœurs, et bien que le théâtre soit conçu
parmi les choses qui font rire, on y trouve néanmoins beaucoup de choses qui
font pleurer. Sur le rideau que l’on baisse à la fin du spectacle, il est écrit
en langue latine : la comédie améliore les mœurs » 8.

          Le théâtre fut élu au
Moyen Orient, de façon savoureuse. Cette condition s’exprime dans l’allure des romans
dramatiques produisant la structure et l’agencement des coupes françaises contemplées
comme des formes à  contrefaire.

         Dans les régions du Maghreb et
d’Afrique Noire, les constitues de reproduction furent admises durement.

          Étonnamment, la confrontation des
élites du Moyen Orient avec celles Maghreb du réforma l’attention que soutenaient
les arabes sur les reproductions  européennes.

          Au XIXème siècle,  Les théâtres  furent édifiés par des entrepreneurs français  qui  existaient dans les importantes nations
d’Afrique du Nord. L’école favorisa les conditions de son  adoption.

      Les années vingt aperçurent la déclaration
d’initiaux grains de l’intellectuel d’étalon nouveau en Afrique Noire. Les primordiaux
écrivains en langue française débutent à être formés. Parmi les premiers romans
publiés pendant cette période ; 
nous citons :   

8. Cours Ahmed  CHENIKI
Université  de Annaba, département des
langues étrangères, Éléments de théâtre, cours troisième année, p 45.